PortailAccueilS'enregistrerConnexion
BIENVENUE SUR LE FORUM {G.I.S.E},BONNE VISITE ET MERCI A TOUS POUR VOS VOTES ET VOTRE SOUTIENT BON SURF.....

Partagez | 
 

 Textes à méditer Octobre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Textes à méditer Octobre   Sam 1 Oct 2016 - 7:31

Existence



Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte, et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.

Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes personnes.

Dites tout doucement et clairement votre vérité ; et écoutez les autres, même le simple d’esprit et l’ignorant ; ils ont eux aussi leur histoire.

Évitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l’esprit.

Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grands et plus petits que vous.

Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements.

Soyez toujours intéressés à votre carrière, si modeste soit- elle ; c’est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps.

Soyez prudent dans vos affaires ; car le monde est plein de fourberies.

Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe ; plusieurs individus recherchent les grands idéaux ; et partout la vie est remplie d’héroïsme.

Soyez vous-même.

Surtout n’affectez pas l’amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l’herbe.

Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse.

Fortifiez une puissance d’esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain.

Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères.

De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.

Au delà d’une discipline saine, soyez doux avec vous-même.

Vous êtes un enfant de l’univers, pas moins que les arbres et les étoiles ; vous avez le droit d’être ici.

Et qu’il vous soit clair ou non, l’univers se déroule sans doute comme il le devrait.

Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception de lui, et quels que soient vos travaux et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme.

Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau.

Tâchez d’être heureux.


Max Ehrmann


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Lun 3 Oct 2016 - 7:27



Conseils du Dalaï Lama pour mener votre vie



image: http://www.picdo.net/fichiers/2009/11/8/b4e6f99e-a225-4797-a258-3efcefd80f31_plum.png


1. Tenez compte du fait que le grand amour et les grandes réussites impliquent de grands risques.

2. Lorsque vous perdez, ne perdez pas la leçon.

3. Suivez les trois R : Respect de soi-même, Respect des autres, Responsabilité de tous vos actes.

4. Souvenez vous que de ne pas obtenir ce que vous voulez est parfois un merveilleux coup de chance.

5. Apprenez les règles pour savoir comment les transgresser correctement.

6. Ne laissez pas une petite dispute meurtrir une grande amitié.

7. Lorsque vous réalisez que vous avez commis une erreur, prenez immédiatement des mesures pour la corriger.

8. Passez un peu de temps seul chaque jour.

9. Ouvrez vos bras au changement, mais ne laissez pas s'envoler vos valeurs.

10. Rappelez-vous que le silence est parfois la meilleure des réponses.

11. Vivez votre vie d'une façon bonne et honorable. Ainsi, lorsque vous vieillirez et que vous regarderez en arrière, vous en profiterez une deuxième fois.

12. Un foyer aimant est la fondation de votre vie.

13. Dans les désaccords que vous avez avec ceux que vous aimez, ne vous occupez que de la situation actuelle. Ne réveillez pas le passé.

14. Partagez votre savoir. C'est une manière d'atteindre l'immortalité.

15. Soyez tendre avec la terre.

16. Une fois par an, allez quelque part où vous n'êtes jamais allé auparavant.

17. Souvenez-vous que la meilleure des relations est celle dans laquelle l'amour que chacun porte à l'autre dépasse le besoin que vous avez de l'autre.

18. Jugez vos succès d'après ce que vous avez dû sacrifier pour les obtenir.

19. Approchez l'amour et la cuisine avec un abandon insouciant.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Mar 4 Oct 2016 - 6:26

Le trésor de la petite fille


Quand l’amour et la tendresse se partagent dans l’abandon et la confiance, ils peuvent s’agrandir jusqu’aux rires du soleil.

Il était une fois une petite fille qui avait trouvé un trésor. Oh ! pas un trésor ordinaire, comme il y en a beaucoup si on cherche un peu, mais un trésor unique, très recherché et rarement trouvé.

Vous allez me dire que tous les trésors sont recherchés. C’est vrai, mais il est des trésors particulièrement rares. Des trésors que même l’imagination la plus fertile n’a pas osé inventer.

Ainsi par exemple, qui aurait pu imaginer qu’un sac de baisers inépuisable se trouvait là, juste à l’endroit où la petite fille un soir l’avait trouvé ?

Dans quel endroit ? Mais dans le cœur, tout près de la tendresse et de la passion d’être d’une petite fille tout étonnée de sentir, un matin, ce trésor en elle.

Le jour où elle fit cette découverte, elle fut transportée par une grande joie, si vivante qu’elle aurait pu se croire immortelle.

Elle se sentait généreuse et se voyait immensément donnante. Pensez donc, un sac de baisers inépuisables ! Des baisers qui peuvent se renouveler sans cesse. L’un appelant l’autre, l’autre donnant le goût du suivant, le suivant se précipitant pour s’offrir et ouvrir ainsi plus d’espace à tous les baisers à naître, lesquels se bousculaient les uns derrière les autres, impatients d’exister. Je vous vois songeur.

Oui, il faudrait que je vous parle quand même un peu de la vie d’un baiser. Pour cela j’ai besoin de choisir mes mots.



Qu’est-ce qu’un baiser ?

Un souffle, une douceur légèrement humide,

la palpitation de deux lèvres,

un élan de tendresse ou d’amour déposé au coin d’une joue,

d’une lèvre ou même sur tout le corps de l’autre.

Un instant arrêté aussi éphémère que la rosée d’une émotion.

Un baiser, c’est comme le clin d’œil d’une étoile dans l’immensité du cosmos.

C’est bon comme la mie d’un pain doré par l’amour.



Aussi la vie d’un baiser est-elle très courte, même si chaque baiser paraît contenir chaque fois une part d’éternité.

C’est pour cela d’ailleurs qu’une vie entière ne suffirait pas pour décrire l’existence d’un baiser.

Entre toutes les ouvertures et les possibles qu’il recèle, un baiser est une tranche d’infini qui va relier deux êtres pour les réconcilier avec le meilleur d’eux-mêmes.

J’ai dit deux êtres ? Oui, car j’arrive au plus difficile.

Un baiser porté, tel un éclat de lumière déposé, doit pour s’accomplir être reçu, amplifié.

Je ne sais si je peux continuer à vous décrire tant de béatitudes, car déjà vous pouvez imaginer tous les drames, toutes les déceptions et les frustrations au-delà des émerveillements possibles, quand vous passez à côté d’un baiser.

La petite fille avait donc trouvé un sac de baisers inépuisable, certes, mais qui peut accueillir l’inépuisable ? Qui peut accueillir, s’ouvrir, s’agrandir pour recevoir l’abondance, la générosité infinie d’un tel trésor ?

Ce que ne savait pas cette petite fille, c’est qu’elle allait passer une partie de sa vie à rechercher quelqu’un qui aurait aussi découvert en lui un trésor semblable.

Si vous connaissez celui ou celle qui pourrait avoir fait cette découverte, n’hésitez pas, avertissez-la d’urgence.

Mais peut-être allez-vous garder cette découverte pour vous !

Ainsi va le monde. Beaucoup d’entre nous, plus qu’on ne l’imagine, découvrent des trésors, en oubliant que la qualité première d’un trésor est de pouvoir être partagé.

C’est cela le plus difficile. Mais quand on sait qu’un tel trésor s’agrandit en se partageant, peut-être est-ce moins difficile.....

Jacques Salomé


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Ven 7 Oct 2016 - 7:34

Aider à gagner



Aux Jeux Handi Sport, à Seattle, 9 athlètes, tous handicapés mentaux ou physiques, étaient sur la ligne de départ pour la course de 100 m. Au signal de départ, la course commença. Tous ne courraient pas mais tous avaient le désir de participer et de gagner.

Ils couraient par 3, un garçon tomba sur la piste, fit quelques tonneaux et commença à pleurer. Les 8 autres l’entendirent pleurer. Ils ralentirent et regardèrent en arrière. Ils s’arrêtèrent et rebroussèrent chemin… Tous…

Une fille avec le syndrome de Down s’assis à côté de lui, commença à le caresser et lui demanda : “Ca va mieux maintenant ?" Alors, tous les 9 se prirent par les épaules et marchèrent ensemble vers la ligne d'arrivée.

Le stade entier se leva et applaudit. Et les applaudissements durèrent très longtemps...

Les personnes qui l’ont vu en parlent encore. Pourquoi ? Parce qu’au fond de nous, nous savons tous que la chose la plus importante dans la vie est bien plus que de gagner pour soi.

La chose la plus importante dans cette vie, c’est d’aider les autres à gagner. Même si cela implique ralentir et modifier notre course.

Alors, aujourd'hui, qui pourrais-tu aider à gagner ?

Auteur inconnu


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Lun 10 Oct 2016 - 10:03

Je me choisis...

Je ne veux plus me nier, nier mes sentiments, mes besoins, mes attentes.

Je veux être respectée, écoutée, entendue.

J’ai le droit de respirer, de me dire.

J’ai le droit de dénoncer, de penser, de crier.

J’ai le droit d’exister.

Je veux vivre debout, être en paix avec moi-même.

Je veux grandir, changer, m’aimer.

Je veux rêver, rire, m’épanouir.

J’ai besoin d’air, j’ai besoin de m’écouter.

J’ai besoin de décider pour moi, avec moi,

en fonction de mes besoins à moi, de ce que je veux faire de ma vie.

J’en ai marre de vivre en fonction des autres pour être aimée.

J’en ai marre de faire des courbettes pour acheter la paix ou ne pas être seule.

Je choisis de vivre, de vivre ma vie.

Je choisis de vivre mes sentiments, mes émotions, mes rêves, mes espoirs.

Je veux me vivre jusqu’au bout, telle que je suis.

Je me réserve le droit d’essayer, de me tromper,

de recommencer, d’essayer encore et de réussir.

Pendant la transition, j’accepte ma souffrance, ma déception.

J’accepte mon insécurité, mon désespoir.

J’accepte ma colère contre les autres.

On ne m’avait rien promis.

J’accepte ma colère contre moi, de m’être si longtemps niée et oubliée.

Je suis en sevrage, car je sais qu’avec le temps,

ces sentiments vont s’atténuer et disparaître, remplacés par le pardon.

Je sais qu’avec le temps, mon cœur va guérir d’avoir mal aimé.

Et peut-être qu’avec le temps, j’oserai à nouveau tenter l’expérience d’aimer et d’être aimée.

Nicole Charest -


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Mer 12 Oct 2016 - 7:36

Professeur de vie...

Il n’est pas facile de cerner, dans tous les tâtonnements et les errance d’une vie,

les démarches clés qui permettent d’accéder au meilleur de soi.

Il n’est pas aisé d’entretenir vivace la sève du respect envers sa propre personne.

Tout ceci est peut-être vrai, mais cela ne doit pas nous empêcher d’essayer.

J’aurais voulu être professeur de vie.

J’aurais appris aux enfants, aux adultes aussi tout ce qui n’est pas écrit dans les livres.

Je leur aurais appris les choses délicates et précieuses de la vie :

qu’un amour entretenu ne s’use pas,

que la seule liberté qui vaille la peine d’être vécue est la liberté d’être,

qu’il est important de prendre le temps pour regarder la fuite ou l’immobilité d’un nuage,

pour suivre le vol d’un oiseau,

qu’il est possible de se laisse surprendre par l’infini vivance des choses de la vie.

J’aurais tenté de leur faire découvrir :

qu’il est vital d’apprendre à s’aimer,à se respecter, à se définir,

qu’il est encore plus important de ne pas se laisser enfermer par les jugements négatifs,

de résister aux rumeurs, de ne pas se laisser polluer par les messages toxiques

qui peuvent venir de ceux qui prétendent nous aimer ou mieux savoir pour nous.

J’aurais semé en eux le goût de la curiosité

pour ne pas se laisser entraîner par les idées toutes faites,

par les modes ou de rester immobilisé par les conditionnements qui s’imposent insidieusement.

J’aurais essayé de leur apprendre à remettre en cause leurs croyances

quand elles sont devenues des certitudes terroristes,

pour laisser plus de place à l’imprévisible de la vie.

Professeur de vie, quel beau métier à inventer.

Jacques Salomé


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Ven 14 Oct 2016 - 10:09

Le combat intérieur

Un vieil homme Cherokee apprend la vie à son petit fils.

Un combat a lieu à l’intérieur de moi, dit-il au garçon. Un combat terrible entre deux loups.

L’un est mauvais : il est colère, envie, chagrin, regret, avidité, arrogance, apitoiement sur soi-même, culpabilité, ressentiment, infériorité, mensonges, vanité, supériorité et ego.

L’autre est bon : il est joie, paix, amour, espoir, sérénité, humilité, bonté, bienveillance, empathie, générosité, vérité, compassion et foi.

Le même combat a lieu en toi-même et à l’intérieur de tout le monde.

Le petit-fils réfléchit pendant une minute puis demanda à son grand père :

Quel sera le loup qui vaincra ?

Le vieux Cherokee répondit simplement :

Celui que tu nourris.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Sam 15 Oct 2016 - 7:34

Benjamin Button


Pour être ce que tu as envie d'être.

Il n'y a pas de limite de temps, c'est quand tu veux.

Tu peux changer ou rester la même.

Il n'y a pas de règles pour ça.

On peut en tirer le meilleur ou le pire.

J'espère que tu en tireras le meilleur, j'espère que tu verras des choses qui te secoueront.

Que tu ressentiras des choses que tu n'as jamais ressenties.

Que tu rencontreras des personnes qui ont un point de vue différent.

J'espère que tu seras fière de ta vie.

Et que si tu découvres que ça n'est pas le cas, j'espère que tu auras la force de tout recommencer.

(Francis Scott Fitzerald)


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Dim 16 Oct 2016 - 6:51

Le Chemin du bonheur






J'aide les gens à trouver le bonheur leur dit le vieil homme. C'est à la portée de tous, pourvu qu'on en ait vraiment envie.



Du plafond où elles étaient accrochées tombaient une grosse chaîne et une corde épaisse.



- Considérez cette corde et cette chaîne. Peut être bien qu'elles ont quelque chose à vous raconter.



Ils regardèrent de tout leurs yeux et constatèrent que rien ne se produisait. Ils regardèrent de plus près.



Chaque maillon de la chaîne, chaque brin torsadé de la corde, représentaient une notion importante écrite dessus.





Leur hôte leur expliqua :



- La plupart des gens commettent une redoutable erreur. Dans leur esprit, ils confectionnent une sorte de chaîne avec tout ce qu'ils estiment important pour leur bonheur et quand un des maillons vient à se rompre, ce qui n'est pas rare, toute leur chaîne se démantibule et leur bonheur est par terre !



Tous les autres maillons de la chaîne ont beau ne pas avoir craqué, ils n'ont plus aucune valeur.



C'est pourquoi une telle personne qui est victime d'un minuscule incident, comme d'égarer une clef, a l'impression que le monde entier est pour lui en train de s'écrouler.



- Que faut il faire ?



- Il faut apprendre à tresser les cordes du bonheur, de telle sorte que si un brin vient à casser, et même si la solidité de la corde s'en trouve légèrement diminuée, rien ne lâche, ni ne s'écroule et c'est bien plus facile à réparer.



(Bernard Benson)


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Lun 17 Oct 2016 - 7:06

Pardonner, ce n'est pas oublier l'offense ou l'abandon,
Ce n'est pas excuser l'autre,
Ce n'est pas nier ses émotions et ses sentiments,
Ce n'est pas l'effet d'un coup de volonté,
Ce n'est pas nécessairement se réconcilier avec l'autre.
Pardonner, c'est d'abord se libérer du désir de vengeance et du ressentiment, (...)
C'est libérer l'autre de sa dette et lui vouloir du bien (...)
 
(Jean Monbourquette)


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Mar 18 Oct 2016 - 6:43

Isolement ou solitude


L'isolement, c'est...

La peur des autres, l'ennui éprouvé parce qu'on est seul avec soi-même.
Une protection contre toute intrusion de l'extérieur.
Le désarroi et la confusion de son monde intérieur.
Les ruminations et le verbiage intérieurs.
L'angoisse devant sa fragilité et la peur d'être de nouveau rejeté.
Se fermer aux autres par crainte d'être agressé.
Des moments d'agitation intérieurs.



La solitude, c'est...

Le retrait sur soi pour être plus présent avec soi-même.
Le besoin de se recueillir pour se faire de la place.
Rechercher la paix entre ses différents « moi ».
Le silence intérieur fait de Présence.
Accepter sa vulnérabilité et reconnaître que l'on peut dépendre des autres.
L'intimité avec soi-même qui permet de s'ouvrir aux autres.
L'harmonie des diverses parties de soi.

(Jean Monbourquette)


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Jeu 20 Oct 2016 - 14:39

Le conte d'une histoire vraie

Un jour, le soleil se levant me fit un signe de ses rayons.

Je ne compris pas tout de suite. Mettez-vous à ma place : je ne savais pas ce qu'il me voulait ! Il m'invitait à le suivre, mais sur le pas de la Porte -des-Habitudes, je n'osais pas bouger.

Pourtant, après quelques instants d'hésitation, je fis deux pas en avant et.... clac ! La Porte-des-Habitudes se referma ! Prise de panique, je revins sur mes pas, mais il n'y avait rien à faire, toutes mes tentatives furent vaines. La porte refusait obstinément de s'ouvrir.

Je m'assis, la tête dans les mains, et me mis à pleurer. Le soleil m'envoya un petit rayon câlin, brillant juste ce qu'il fallait pour ne pas m'effrayer, il ne me restait plus qu'à le suivre.

Je me mis lentement en route. Je demandai au soleil de me promettre de ne pas m'abandonner, de rester toujours près de moi, mais il ne me répondit pas. Je ne savais que penser. Je n'étais pas très rassurée.

Je regardais souvent en arrière, mais la Maison-du-Passé devenait de plus en plus petite, de plus en plus floue.

Je n'avais pas eu le temps de faire mes bagages avant de partir, mais j'avais des réserves sur moi : quelques bonnes vieilles et énormes peurs, des divers complexes, et aussi beaucoup de manques dont les deux principaux : Manque-de-Tendresse et Manque-de-Confiance-en-Moi.

Je pouvais compter sur eux tous, ils répondaient toujours présents. Au début, cela me rassura un peu, je restais en pays de connaissances.

Chemin faisant cependant, une peur me lâcha, une petite, je ne m'en aperçus pas tout de suite. Puis une deuxième à son tour s'en alla, une troisième suivit de près. Cela devenait inquiétant. Si elles me laissaient toutes tomber, comment me reconnaîtrais-je ?

Je ne pouvais plus les rattrapper, mais je me promis de veiller sur les autres. Si elles pensaient que j'allais me laisser faire, elles se trompaient lourdement. Mes complexes, eux, étaient fidèles, ils ne me quitteraient pas de sitôt ! Et les manques ne risquaient pas d'être comblés trop vite, j'étais vigilante ! Cependant, mon inquiétude se transforma en angoisse le jour où je constatais que le Manque-de-Confiance-en-Moi avait les traits tirés. Je tentai aussitôt de le fortifier en lui montrant, en toute lucidité, tous mes défauts. Rien n'y fit, au contraire. A peine un défaut s'annonçait-il qu'une qualité que j'ignorais, à qui je n'avais jamais adressé la parole, qu'une qualité nouvelle venait à sa rencontre. Le défaut pâlissait, s'éloignait, se recroquevillait et bientôt n'occupait plus qu'une toute petite place. Malgré tous mes efforts, plus le Manque-de-Confiance-en-Moi s'étiolait, dépérissait, plus les peurs filaient.

Le Manque-de-Tendresse se manifesta, d'abord timidement, puis de plus en plus fort, jusqu'à se faire remarquer. Au début, il n'y avait que moi qui l'entendais, mais il réussit à soudoyer ma bouche pour pouvoir s'exprimer et demander ainsi à être comblé.

Je fis des demandes incroyables dont certaines furent entendues.

Devant cette débâcle, je ne savais plus ni qui j'étais, ni qui j'aimais, ni où j'allais ! Par moments, je ne voyais même plus le soleil, il me fallait alors le chercher et j'avais l'impression qu'il ne reparaîtrait jamais.

Peu à peu, je remarquai cependant que je pouvais continuer à avancer même s'il n'était pas là. Il avait laissé en moi quelques uns de ses rayons ! Mais j'avais encore besoin de recharger mes batteries, il me fallait encore souvent m'assurer qu'il n'était pas trop loin.

Je n'avais pas compris que je pouvais moi aussi devenir soleil, rayonner aussi un jour !

Il m'a fallu du temps. J'avais eu besoin que le soleil me montre la Voie, qu'il ait beaucoup de patience, beaucoup de douceur, pour que je puisse enfin vivre par moi-même. Pour que j'ose partir plus loin, pour que j'accepte aussi de le laisser éclairer d'autres personnes, Oh ! Cela ne veut pas dire que je n'aie plus envie de sa présence, mais simplement que je le suivais par besoin. Aujourd'hui, je peux m'éloigner de lui par Amour. Le soleil m'a aidé à comprendre qu'il n'était pas possible d'aimer sans une autonomie personnelle.

Dans ma vie actuelle, je sais qu'aimer, c'est être heureux pour que l'autre puisse être heureux sans moi !

Jacques Salomé


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Ven 21 Oct 2016 - 7:50

L'histoire d'une libellule

Au fond d’un vieux marécage vivaient quelques larves qui ne pouvaient comprendre pourquoi nul du groupe ne revenait après avoir rampé le long des tiges de lys jusqu’à la surface de l’eau. Elles se promirent l’une à l’autre que la prochaine qui serait appelée à monter reviendrait dire aux autres ce qui lui était arrivé.

Bientôt, l’une se sentit poussée de façon irrésistible à gagner la surface ; elle se reposa au sommet d’une feuille de lys et subit une magnifique transformation qui fit d’elle une libellule avec de forts jolies ailes. Elle essaya en vain de tenir sa promesse. Volant d’un bout à l’autre du marais, elle voyait bien ses amies en bas. Alors, elle comprit que même si elles avaient pu la voir, elles n’auraient pas reconnu comme une des leurs une créature si radieuse.

Le fait que nous ne pouvons voir nos amis et communiquer avec eux après la transformation que nous appelons la mort n’est pas une preuve qu’ils ont cessé d’exister.

(Walter Dudley Cavert)


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Sam 22 Oct 2016 - 7:19

Les sept merveilles du monde

A l'Université, un professeur demanda à un groupe d’étudiants :

- Faites-moi une liste de ce que vous considérez être les sept merveilles du monde actuel.

Certains pensèrent à citer l'Everest, Venise, La Mecque, le château de Versailles, le Kremlin, l'île de Pâques, les gratte-ciel, la Tour Eiffel, les chutes du Niagara, la banquise, la forêt amazonienne, la conquête spatiale...

Malgré quelques désaccords, la majorité d’entre eux firent les réponses suivantes (sans ordre particulier) :

Les Pyramides d’Egypte
Le Taj Mahal
La Grande Muraille de Chine
Rome et la basilique Saint Pierre
Le Grand Canyon
Les chutes du Zambèze
Les lignes de Nazca
Alors qu'il ramassait les réponses, le professeur se rendit compte qu'une élève n'avait pas encore remis sa feuille. Il lui demanda si elle éprouvait de la difficulté à terminer sa liste. L'élève lui répondit :

- Oui, un peu. Je n'arrive pas à me décider car il y a tellement de merveilles dans le monde.

Le professeur lui répondit :

- Hé bien, dis-nous ce que tu as trouvé et peut-être que nous pourrons t'aider...

La jeune fille hésita, puis dit :

- Je crois que les sept merveilles du monde sont :

la vue
l'écoute
le toucher
le goût
le sourire
les émotions
l'amour
La classe resta silencieuse.

Ces choses sont tellement simples et ordinaires que nous oublions à quel point elles sont merveilleuses !


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Lun 24 Oct 2016 - 6:57

Graines de rêves



Dans le silence de ma réflexion je perçois tout mon monde intérieur comme si c'était une graine, d'une certaine manière petite et insignifiante, mais également chargée de possibilités. … Et je vois dans ses entrailles le germe d'un arbre magnifique, l'arbre de ma propre vie en train de se développer.

Dans sa petitesse, chaque graine contient l'esprit de l'arbre qu'elle sera plus tard.

Chaque graine sait comment devenir un arbre en tombant sur une terre fertile, en absorbant les sucs qui la nourrissent, en étendant les branches et le feuillage, en se couvrant de fleurs et de fruits, pour pouvoir donner ce qu'ils ont à donner. Chaque graine sait comment réussir à être un arbre.

Et les graines sont aussi nombreuses que le sont les rêves secrets.

En nous d'innombrables rêves attendent le moment de germer, de faire des racines et de naître, de mourir en tant que graines… pour se transformer en arbres.

Des arbres magnifiques et orgueilleux qui à leur tour nous disent, dans leur solidité, d'écouter notre voix intérieure, d'écouter la sagesse de nos graines de rêves.

Eux, les rêves, indiquent le chemin par toutes sortes de symboles et de signes, dans chaque fait, à chaque instant, parmi les choses et les personnes, dans les souffrances et les plaisirs, dans les triomphes et les échecs. Le rêve nous apprend, endormis ou éveillés, à nous voir, à nous écouter, à prendre conscience.

Il nous montre la voie par des pressentiments fugitifs ou des éclairs d'aveuglante lucidité. Et ainsi nous grandissons, nous nous développons, nous évoluons…

Et un jour, alors que nous avancerons dans cet éternel présent que nous appelons «la vie», les graines de nos rêves se transformeront en arbres, et déploieront leurs branches qui, telles des ailes gigantesques, traverseront le ciel, unissant d'un seul trait notre passé et notre futur .

Il n'y a rien à craindre…

une sagesse intérieure les accompagne…

car chaque graine sait comment devenir un arbre.

(Jorge Bucay)


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Mer 26 Oct 2016 - 13:46

Un sourire



Un sourire ne coûte rien, mais il rapporte beaucoup.

Il enrichit celui qui le reçoit sans appauvrir celui qui le donne.

Il suffit d'un moment pour esquisser un sourire, mais son souvenir est parfois inoubliable.

Nul n'est si riche ou si puissant qu'il puisse s'en passer et nul n'est si pauvre qu'il ne puisse s'enrichir en le donnant.

Un sourire crée le bonheur au foyer, encourage la bienveillance en affaires et scelle l'amitié.

Il apporte le repos à ceux qui sont fatigués, la joie à ceux qui sont découragés, le soleil à ceux qui sont tristes.

C'est le meilleur antidote de la nature contre les tracas de la vie.

On ne peut l'acheter, l'emprunter ou le voler, car il n'a de valeur que lorsqu'il est donné.

Si vous rencontrez quelqu'un qui ne vous donne pas le sourire que vous méritez, soyez généreux, offrez-lui le vôtre.

Car personne n'a autant besoin d'un sourire que celui qui ne peut en accorder aux autres...

(Frank Irving Fletcher)


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Mer 2 Nov 2016 - 7:53



Sur une grande île inexplorée, un grand mage
Vivait tout, tout en haut d'une immense montagne,
On aurait dit qu'étaient son planché les nuages.

Dans son jardin, des fleurs rares et sauvages,
Un arbre dont l'écorce servait à faire des pagnes,
Semblait parfois pousser jusqu'aux étoiles,
Surtout lorsque la fleur de feu s'endormait
Et que les pâles lueurs amenaient leur voile.

De l'arbre une branche s'allongeait,
S'allongeait un peu, un peu plus chaque jour,
Le mage se demandait jusqu'où celle-ci
Comptait aller... - Voulait-elle un tour
De terre faire ? - A cette pensée il sourit,
Se souvenant que l'âme de Gaia réserve
Bien souvent des surprises issues
De son Amour... un grand amour, qui de sève
Dépenser devait, pour se préserver des crues
De tout ce qu'elle avait à donner.

Un beau jour le mage ne distinguait
Plus le bout de la branche, le titillait
L'envie de s'y agripper et de voir
Jusqu'où celle-ci était allée... qui sait
Les beautés qu'il pourrait encore découvrir ?

Pour ses écritures de magiques grimoires,
Beaucoup de son temps de chimère à se nourrir
Il avait passé, ne profitant que de peu de soirs
Pour humer tout ce qu'à lui s'offrait, même
Son jardin il avait finit par un peu négliger,
Aussi, ce fut décidé, de côté sa Melpomène
Il allait mettre, et à l'aventure il allait...

Alors qu'il s'était attaché de nombreuses potions,
De parchemins, de filins pour s'assurer et la branche
Suivre avec son balais, il eu la grande surprise
En sortant de sa maisonnée, d'entrevoir en passion
Naissante, l'ombre d'une être inconnue, dont une hanche
Dépassée de derrière l'abris où elle s'était mise.

Alors qu'il s'avança, elle se retourna - Bonjour vous,
J'espère que je ne vous dérange pas... Un hiver
Une branche sortant des cieux, comme un dieu impoli
Montra du doigt ma maison, et alla jusqu'à faire coucou
A la faune endormie sous le manteau des anges de l'air.
Sans trop me poser de questions, au destin j'ai sourit,
Et j'ai décidé de la suivre... Après un long chemin
De rudes épreuves, qui m'a vraiment semblé sans fin,
Me voila... enchantée d'ailleurs de faire votre connaissance,
Que faites vous seul dans un endroit aussi isolé ? -

Le mage ne sut trop quoi répondre... - Je, je... votre présence
Est un enchantement... Je vous rassure, je n'ai point commandé
A la branche pour venir vous déranger dans votre lieu.
Je ne sais d'ailleurs pas comment cela s'est il fait...
Peut être un grand magicien dans votre entourage a t'il cherché
A me contacter ? En tout cas, de vous voir, mes cieux
Sont vraiment ravi... vraiment... un plaisir, que dis-je, un délice -

A cela la visiteuse le regarda, et lui répondit - prémices
Y voyez seulement, de ce qui nous a rapproché, point d'autres questions
Vous devez vous poser. De tes pouvoirs, je ne savais pas que cela existait,
Et vous êtes plus à même que moi de savoir la magie de la création,
Les rouages du destin, qui font que nous nous sommes rencontrés -

Le mage et sa visiteuse de la vague impression de se reconnaître,
Apprirent dés cet instant à se connaître, de leur bras allait naître,
S'étendre les bonds de leur coeurs amoureux... prenant soin
Les jours suivant de l'arbre et de sa branche sans fin,
Qui parait-il aurait fait la demande de changer de coin,
Afin de s'occuper lui même d'un autre horizon, un autre chemin...

Pascal Lamachère


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Ven 4 Nov 2016 - 14:37

Aujourd'hui à 14:36


En un lieu sur terre...



L'aube - silencieuse - se lève,
Là bas où il n'y a de trêve,
A la guerre, douceur de la nature...

Tellement d'endroits, différents,
Ce pourrait être, avec ou sans murs,
Un c'est déjà beaucoup trop...

J'y imagine des enfants au chaud,
Dans leur bras des aimants,
Voler en songe ce qu’ils leur volent [...]

L'insouciance d'une vie
Au courant d'un long fleuve
Où le sang ne s'y fait obole [...]

Obole à une croyance, fi
De tolérance, fabrique veuves
Qu'ils vont emprisonner

Derrière un rideau de rejet,
Leurs enfants déjà mortifiés,
Sanglots amers sont refoulés

Ils ne peuvent courir les rues,
Ne peuvent jouer en toute liberté,
Seulement en songe rêvasser.

Mais, de leur âme dé charnue,
En ont ils encore la force ?
Il y a des lieux où naître
Il ne fait pas en corps bon

Il y a des lieux où l'écorce
De se couvrir, où les champs paître,
Sur les arbres n'a le temps,
Ne seront jamais, où les ronds
Sont ceux que font les avions
A explosion, les tutures piégées,
Où les graines ne peuvent germer,
Où les pétales des fleurs sont courbées,
Des yeux en brisure, rivières salées,
Arrosés par une pluie putréfiée

Il y a des jungles avec organisés
Les assassinats, de végétation ou béton,
Les oiseaux on ne les y entend
Chanter, s'amusent à, ou sont écrasés.

L'aube a trépassé, est arrivé le son
Du carillonneur les mains en sang,
Une journée nouvelle a commencé,
De boucheries ou simple rejet

Se déchire dans la chaire des frères,
Des frères, ainsi nous sommes tous nés,
Et qu'importe, nés de la même terre mère,
Des frères en famille, il y en a sûrement
Qui sont dans des opposés camps,
Dans leurs mots en désaccords,
Pourtant dans les maux en accord...

C'est arrivé ou arrive prêt de chez vous,
L'ère où toutes les peuplades étaient en guerre,
Proche de Cro-Magnon, n'est pas loin derrière,
L'air haineux, assoiffé, il y a des furieux partout !
Il y a des lieux, où l'espoir
Au coeur, se nourrit de voir
L'aube prochaine, feu d'or s'élever,
De pouvoir les étoiles contempler,
Chaque souffle qu'il leur est accordé,
Vont le transformer en un océan,
Où fées, lutins et autres se côtoient,
Où le réel rejoint l'imaginaire,
Où un verre de terre sortant
Se souciant guerre des naturelles lois,
Parle de sa vie aux oiseaux en fer...

Il y a de ces lieux, où poussière
Très vite redevient, retombe, père
De ces hommes qui pour - Dieux - s'incombe
Le devoir d'autre d'en diriger,
De creuser in-con-sciemment leur tombe,
De l'humanité ils s'en sont dissociés.

Il y a des intérieurs, où la symphonie
Est coupée, qui ont été poussés
Sur des sentiers privé de la liberté
D'exister, de sentir la lune, la nuit,
S'offrir en toute charnelle simplicité.

Il y a des intérieurs, où patentées,
Les couleurs de la mer au ciel
Ne sont plus qu'ocre, desséché
En l'élan du ritournelle fiel.
Le coucher - tonitruant - arrive,
Dans la journées, sur des rives
Souillées, de toutes les créatures
Y sont passées, gel du futur [...]

En un lieu sur terre,
Les loups et louves se sont exilées
Dans la nuit de l'éternité,
Il n'y a plus que la cinquième saison,
Des larmes de roses fanées pour pleurer,
Du coeur, la seule chanson...


Pascal Lamachère


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Lun 7 Nov 2016 - 9:30



Il y a des instants souverains où la joie trace son chemin,
Il y a des instants maudits où d'un long geste pensé,
Des larmes s'en vont, à la place, mourir pour évacuer,
Evacuer les instants rendus à la poussière, au teint
Noir d'être resté trop longtemps dans l'immobilité

Il y a des instants où à peau de vie l'on se sent bien,
Où tout est harmonie, où la roue s'est fondue d'éternité,
Des instants d'espoir où tout se construit, se reconstruit,
Il y a des instants, après d'autres, où à peau de chagrin
L'on se sent, valse du présent entre les temps du coeur

Il y a des instants, après la pluie, où le coeur ri,
Des instants de douceur, sur un lit tout en couleurs,
Des instants en notes solaires, puis d'autres saisis
Au moment où les nuages sombrent en troupeau, chant
De mauvaise augure, où tonne et trombe l'essence

Il y a aussi ceux qui sont à cheval, qui annonce le changement
De pas, de danse, de bonds, d'élans, des instants silence,
Avant l'orage, avant l'accalmie, la saison des sourires,
Avant la tempête, saison morte, de l'instantanée à fuir
Aussitôt, pour vivre la saison de la vie, au rythme de lyre

Pascal Lamachère


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Mar 8 Nov 2016 - 7:39

Voyage dans la nuit



Un trait de nuages embrasse le ciel,
A l'horizon, feu la fleur, soupire d'orange,
Un avion est passé, parti vers ailleurs,
Des ombres se réveillent en l'air avec fiel

Accordéon d'un carreau, chant des mains d'ange,
Douce mélodie soupirante des heures roulées,
Ti ta ti, ti ta ta, ta ti ti, ta tii
Ti ta ti ti, ti ta taa, ta ta ti ti

Chuis dans un parc, assis sur un petit banc,
Murmures du vent autour vont pianissimo,
Frissonnent mains et visage, ramène au corps,
Pendant que la solitude ronge mon sang

Une étoile arrive, emporte mes maux,
Je voyage dans la nuit, recherche le port,
L'amarre de cristal, douce lueur embaumante,
Pour que mélodie fonde, d'envolée aimante

Pascal Lamachère


Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
olia
partenaire
partenaire
avatar

Messages : 2536
Date d'inscription : 15/11/2012
Age : 73

MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   Mer 9 Nov 2016 - 6:35



Revenir en haut Aller en bas
http://www.La-tranquillité.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes à méditer Octobre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes à méditer Octobre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eur'open Bowl 16 et 17 octobre 2010 Anglet (64)
» Soirée du vendredi 15 Octobre 2010
» [Nantes] Samedi 16 octobre au Temple du Jeu
» [ED10] [Defis journée 6] Nice - Basse-Normandie le 13 Octobre
» Soirée du Vendredi 22 Octobre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TEAM {G.I.S.E} Groupe d'Intervention Sniper Elite  :: Discussion-
Sauter vers: